Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

Antoinette Fouque (Telerama) est élue députée au parlement de Strasbourg de 1994 à 1999, elle était candidate sur la liste des Radicaux de gauche. L'AFD (Alliance des Femmes pour la Démocratie) créée par la militante est encore active à l'heure actuelle et soutient la gauche, qui relaie le combat des femmes.. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie est une structure lancée par Antoinette Fouque pendant le bicentenaire de la révolution française.

Logiquement, Antoinette Fouque a prêté sa plume à plusieurs ouvrages collectifs tels que "Mémoire de femme 1974-2004" ou "Génération MLF 1968-2008". L'auteure se différencie de la philosophe Simone de Beauvoir et ce qu'elle avance dans "Le deuxième sexe". Le combat de cette grande féministe n'a rien à voir avec un activisme à outrance, il défend la maternité. Antoinette Fouque trouve le terme "féminologie", puisqu'elle abhorre les mots en "-isme" qui réfèrent à une idéologie.

Antoinette Fouque a lutté toute sa vie pour que le droit des femmes progresse. Le MLF, mouvement de libération des femmes,) fut créé afin d'éviter tout détournement par les partis. Au début de la décennie 80, Antoinette Fouque s'installe aux USA et s'éloigne du Mouvement de libération des femmes. Le mouvement, alors sujet de luttes intestines, perd de l’influence.

Antoinette Fouque se bat pour les droits des femmes sur toute la planète

Selon Antoinette Fouque, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme. C'est écrit sur une banderole qu'elle agite pendant une manifestation du Mouvement de libération des femmes sous l'Arc de Triomphe. Elle s'engage aux côtés de femmes en luttes telles que la Kurde Leyla Zana et la Bangladaise Taslima Nasreen. Au siège des Nations Unies comme dans le monde entier, Antoinette Fouque défend la cause des femmes lors de conférences.

La jeunesse d’Antoinette Fouque

Antoinette Fouque a été à bonne école puisque son père était un syndicaliste. De sa jeunesse passée dans un quartier défavorisé, elle va conserver jusqu'à sa mort un enracinement politique marqué à gauche. Antoinette Fouque fait en premier lieu ses études en région PACA avant de s'installer à Paris. La Marseillaise se marie quand elle est à l'université.

Antoinette Fouque a travaillé dans l'enseignement après avoir décroché son diplôme universitaires Lettres. Le saviez-vous ? C’est elle qui a lancé le cercle Psychanalyse et Politique, courant fondateur du mouvement MLF. En plus de sa mission d'enseignement, Antoinette Fouque collabore avec des maisons d'édition.